Coopératives agricoles : Un investissement de 501 milliards de francs pour la modernisation

septembre 26, 2014 No Comments »
Coopératives agricoles : Un investissement de 501 milliards de francs pour la modernisation

L’Union Nationale des Coopératives Agricoles du Sénégal (UNCAS) a décidé de lancer un ambitieux programme de 1000 Entreprises Coopératives Agricoles Intégrées Bio (ECAI bio) d’un coût prévisionnel  de 501 milliards de francs Cfa. Cela, en partenariat avec la société suédoise MAPRO-SYSTEMS, spécialisée dans la mécanisation agricole avec laquelle l’UNCAS a signé, une convention de partenariat, lors d’une rencontre tenue à la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad). Le but sur le long terme, est de mettre en place 4 500 entreprises de coopératives agricoles dont 3500 entreprises d’exploitation conventionnelle et 1 000 ECAI Bio. Au vu du contexte national, il est pour l’instant, préférable de commencer par la seconde partie. Cet investissement ne devrait pas être vain puisque le projet doit créer 155 000 emplois et améliorer la consommation des Sénégalais. En effet, toutes les étapes de conception allant de la production à la commercialisation seront maîtrisées par l’UNCAS.

La collaboration entre l’UNCAS et MAPRO SYSTEMS intervient au niveau pratique. Mats Anderson, ingénieur machiniste agricole a ainsi, inventé le Mac Trac 4. Ce tracteur sera monté au Sénégal pour répondre aux besoins des Sénégalais.
Se félicitant de cet investissement dans l’agriculture coopérative, Ndiaye Diouf, président de la commission du développement rural rappelle que «le mouvement coopératif a écrit de belles pages, depuis 1960». Ce programme constructif a été mis en place pour faire face à l’insécurité alimentaire, remplir les besoins d’exportation et arrêter de céder du terrain aux étrangers. Selon le représentant du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, cette «agriculture est forte, compétitive, durable, créative de richesses et d’emplois».
55% de la production agricole des pays développés sont fournis par les coopératives, selon un rapport de l’Organisation des nations unies (Onu). Il ne reste plus qu’au Sénégal de saisir cette opportunité.agriculture2

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Current ye@r *